Action des élus et des commerçants de Condé-en-Normandie contre l’installation d’une boîte à pizza

Lundi 31 janvier 2022, à 19 h, des élus et commerçants de Condé-en-Normandie se sont réunis devant l’emplacement d’une future boîte à pizza, rue Saint-Jacques, pour exprimer leur mécontentement et leur opposition à ce projet et ses méthodes, à seulement 20 mètres d’une pizzeria installée sur la commune depuis plusieurs années, Saint Pizza.

En effet, comme l’expliquait sur place Mme Valérie Desquesne, maire de Condé-en-Normandie, « il y a un an et demi nous avions eu un contact avec des porteurs de projets et nous avions refusé une installation à Condé-sur-Noireau, pour leur proposer plutôt de s’installer dans une autre commune déléguée, où il n’y a pas de concurrence. Le contact n’avait pas été plus loin. Une pizzeria locale nous a également contacté pour un projet similaire il y a 3 mois, et nous lui avions donné la même réponse. »

C’est donc avec stupeur que Mme Desquesne a découvert, en passant par la rue Saint-Jacques mercredi 26 janvier, que des travaux de découpe d’enrobé étaient réalisés, probablement pour accueillir une boîte à pizza.

Après enquête, il a été confirmé qu’il s’agissait bien de l’implantation d’une boîte à pizza, sans consultation de la mairie, sur une parcelle privée déjà commercialisée : « Ils profitent d’un vide juridique pour s’installer. Ils contactent une propriétaire d’une parcelle commerciale pour un bail de location, et il n’y a aucune possibilité pour la mairie de le savoir. Et puisque l’emplacement fait moins de 5 m², la loi n’oblige pas à déposer un permis de construire, et donc la mairie ne pouvait pas être au courant de ce projet. »

Les élus réagissent

Jeudi 27 janvier, Mme Desquesne et M. Jean-Daniel Goudier, élu en charge du développement économique local, ont rencontré le propriétaire de Saint Pizza, Laurent Robert, pour lui expliquer qu’il n’existe aucun moyen légal pour s’opposer à ce projet, et que la mairie n’en avait pas été avisée. « C’est quelque chose que je vais faire remonter aux parlementaires, parce que nous sommes dans une situation inacceptable », insiste Valérie Desquesne.

En discutant avec M. Robert, les élus ont décidé, pour amener les porteurs du projet à venir rencontrer la municipalité, de poser des blocs de béton devant le lieu d’implantation et sur la voie publique, ce qui est autorisé. Une stratégie qui a porté ses fruits, puisque le jour même de l’installation la propriétaire de la parcelle est venue rencontrer Mme Desquesne. « Je lui ai expliqué que les méthodes pour ce projet n’étaient pas acceptables. La société derrière cette boîte à pizza, implanté à Lisieux et dont les pizzas sont fabriquées à Vire, sait que leur affaire ne sera viable que pendant quelques mois. Après cette période, ils déplacent leur machine sur un autre emplacement. Mais en faisant ça ils vont tuer un commerce implanté dans la commune depuis des années, supprimer deux emplois sur la commune et aussi enlever une manne financière pour la commune, puisque comme ils s’installent sur une parcelle déjà commercialisée, il n’y pas de taxes. »

Mme Desquesne et M. Goudier ont convenu d’une nouvelle rencontre avec la propriétaire et un responsable de la société pour échanger à nouveau, « mais notre position ne va pas bouger d’un iota. Nous allons laisser le cube où il se trouve, ainsi que la banderole qui montre notre soutien au commerce local. »

 

Rechercher
Fermer ce champ de recherche.
Aller au contenu principal