Aller au contenu principal

Danse - Impressions, nouvel accrochage

Le 29/06/2021

 

S’inspirant autant de la peinture impressionniste que de la culture populaire, ce duo secoue les stéréotypes et le grotesque des apparences. Des portraits dansés euphorisants !
Résumé :
Après avoir été danseur pour de nombreux artistes, Herman Diephuis a monté sa compagnie en 2004 et propose depuis, ses propres créations en tant que chorégraphe. Il présente ici une réécriture de son solo Impressions créé en 2013, en l’adaptant cette fois, pour deux danseurs ; Mélanie Giffard et Marvin Clech en seront les interprètes.
Le chorégraphe nous invite à découvrir la danse contemporaine en reliant sa pièce au mouvement impressionniste.
« Ce duo aborde certaines notions récurrentes de l’impressionnisme comme le fugitif, l’incertain, l’instable, la question de la perception et la subjectivité du regard. La chorégraphie s’inspire librement de la représentation du corps dans des tableaux du XIXe siècle français pour incarner le passage du corps académique à la recherche d’une beauté idéale, d’une essence éternelle vers le corps de l’impressionnisme désacralisé, dans la vérité de l’instant et les réalités quotidiennes.
Impressions, nouvel accrochage s’écrit comme une lente transformation d’un couple à la fois dans la vitesse et l’énergie, en partant d’une gestuelle et d’une présence académique pour aller vers une implication du corps proche de la danse urbaine mais aussi de la relation entre les deux danseurs qui pendant le déroulement du duo s’ouvre à d’autres possibilités d’être à l’écoute l’un de l’autre. » Herman Diephuis
La peinture fait osciller les corps, Mélanie Giffard et Marvin Clech incarnent des portraits dansés euphorisants et esthétiques !

#